ARBORISTE DU SUD

Lutter contre le chancre coloré du platane
en région PACA

Votre spécialiste à Lançon-Provence dans la lutte contre le chancre coloré du platane

Le champignon responsable de la maladie du chancre coloré sur platane, Ceratocystis platani, est classifié d’organisme de quarantaine par l’Union Européenne, et exige donc une surveillance accrue et une lutte obligatoire.

Très virulent, il est capable de s’attaquer à des platanes en très bon état végétatif, provoquant ainsi leur mort en quelques mois. Il est donc impératif d’intervenir rapidement.

La transmission se fait par les outils non désinfectés blessant le platane, par l’eau véhiculant les spores de champignon, par les débris d’arbres atteints, puis d’arbres en arbres par les connexions racinaires.

Actuellement, il n’existe aucun traitement curatif. Le seul moyen de lutter contre le chancre coloré est d’éviter toute blessure aux platanes, d’abattre les sujets atteints, et de respecter les mesures préventives : désinfecter tout le matériel, tailler en hiver, incinérer les déchets verts, et assurer une surveillance sanitaire.

Arboriste du sud habilité par la DRAAF dans les Bouches du Rhône

Dans le but d’endiguer cette maladie dévastatrice pour les platanes et le patrimoine arboré de nos régions, nous nous engageons à respecter scrupuleusement toutes ces mesures préventives. Voici une présentation du déroulement de nos opérations sur platane chancré.

Nous sommes habilités par la DRAAF à effectuer des travaux d’abattage des platanes contaminés par le chancre coloré. Notre équipe en charge des traitements phytosanitaires est titulaire d’un certificat Certiphyto valable, lui permettant d’appliquer des produits phytosanitaires en prestation de service.

Les zones infectées, zones tampons et zones indemnes sont établies par les services de protection des végétaux, et sont soumises à une surveillance annuelle et organisée.

Arboriste du sud un savoir faire contre la lutte du chancre coloré du platane dans les Bouches du Rhône

Nous délimiterons de plus petites sous-zones dans la zone infectée afin de réaliser un travail organisé et éviter toute contamination de sujets sains :

 

  • Des zones de protection autour des arbres sur lesquels il n’est pas prévu d’intervenir. Cela permet de les protéger de toute blessure involontaire lors de l’intervention, et donc ne pas fragiliser leurs défenses contre le champignon responsable du chancre coloré. Ces zones sont équivalentes à la projection aérienne de l’arbre : plus d’un mètre autour. Ni intervention, ni circulation, ni stockage de matériel ne sera fait dans ces zones. La structure, en planches de bois, recouvre l’ensemble de l’arbre à une hauteur de 2,5 mètres, sans être fixée sur l’écorce. Nous pourrons, si nécessaire, rajouter de la rubalise 2 mètres autour de l’arbre pour protéger l’accès aux racines.
  • Une zone d’entrepôt des outils, pour ne pas entreposer le matériel au pied des arbres et risquer de provoquer des plaies.
  • La zone d’accès au chantier, unique, et seulement réservée à notre personnel.
  • La zone dédiée à la désinfection des outils et engins. Cette dernière sera recouverte d’une bâche plastique imperméable.
  • L’aire de circulation entre chacune de ces zones, dédiée aux personnes habilitées à rentrer sur le chantier.
  • Une aire de stationnement des véhicules à l’extérieur.

Arboriste du sud, notre expertise à votre service

Notre intervention sur le platane chancré consiste à réaliser un abattage des arbres, dessouchage, et destruction par incinération. Les déchets sont détruits au fur et à mesure du chantier par broyage, avant d’être traités par un produit fongicide.

Lorsqu’une dévitalisation est nécessaire, cette intervention a lieu idéalement de septembre à décembre lorsque la circulation de la sève est ralentie, pour éviter la formation de rejets. Pour cela, nous effectuons une entaille à la base du tronc avec une tronçonneuse à 25-30 cm au-dessus du niveau du sol, en inclinant vers l’intérieur du tronc de 45 à 50°, et d’une profondeur d’environ 1,5 cm. Nous versons ensuite le produit dévitalisant à l’aide d’une pissette dans l’entaille, en adaptant la dose en fonction du diamètre de l’arbre. Nous laissons ensuite l’arbre en place au minimum 2 semaines le temps que le produit se diffuse bien au système racinaire.

EN SAVOIR PLUS SUR LA LUTTE CONTRE LE CHANCRE COLORE DU PLATANE DANS LES BOUCHES DU RHÔNE ?